21-02-2020 19:02:51Accueil Internat AEMO Transit auf deutsch 

Historique

Imprimer le texte ci-dessous



Historique de la Fondation Transit

 

Dès le début, le groupe de travail qui a mis en place la Fondation Transit a envisagé d’y regrouper deux services différents, à savoir le foyer d’accueil d’urgence et le service AEMO. Nous avons régulièrement l’occasion de vérifier la justesse de ce choix, tant leurs actions sont complémentaires et se renforcent réciproquement. En effet, si l’une des missions dévolues à l’AEMO est d’éviter des placements, le lieu d’accueil d’urgence vise à en limiter la durée, en mobilisant de façon importante les parents autant que les enfants dans la recherche de solutions à leurs difficultés. Ce travail d’évaluation, d’intervention et d’indication permet de réserver les placements de plus longue durée aux enfants qui en ont réellement besoin.

En 25 ans d’existence, 4 lieux différents ont déjà abrité la Fondation Transit, plus de 1500 enfants et adolescents y ont été accueillis et 3500 familles ont bénéficié du service AEMO.

Jusqu’aux années 1990, les maisons d’éducation du canton de Fribourg devaient prendre en charge les situations d’urgence en plus des placements en cours. Il apparaissait que ces situations étaient particulièrement délicates à gérer, puisqu'elles se produisaient à des moments et à des fréquences variables et imprévisibles. De plus, les places d’accueil n’étaient pas forcément disponibles immédiatement. Ces institutions ont alors nommé le besoin de mettre en place une structure pouvant accueillir des enfants et des jeunes en crise dans le cadre de « placements de dépannage ».

Au printemps 1992, le groupe de travail déposait un rapport qui demandait la création de deux structures particulières :
  • Un foyer d’accueil d’urgence pour les enfants et adolescents/es.
  • Un service d’action éducative en milieu ouvert permettant le suivi de jeunes enfants, afin d’éviter des mesures de placement.

Pendant quelques années, les deux projets vont suivre une évolution séparée, avant de se trouver réunis dans le cadre de la Fondation Transit en 2003.
 

Le 5 mai 1995, le groupe de travail s'est constitué en une Fondation dont les buts sont les suivants : « offrir aux enfants et adolescents/es en détresse, victimes de toutes formes de violences, vivant une situation de crise mettant en danger leur développement ou leur sécurité, un lieu d'accueil momentané permettant d'évaluer la situation, d'envisager un retour en famille ou d'autres prises en charge et, d'autre part, d'utiliser la mise en place d'un vaste réseau de ressources permettant l'étroite collaboration avec tous les services et autorités spécialisés qui se rapportent à l'aide et à la protection des enfants et adolescents/es ».

Le 2 août 1995, l'équipe éducative débutait son travail dans une maison sise au sein d’un quartier de villas contiguës à Villars-sur-Glâne, proche de Fribourg. La structure devait pouvoir offrir l’accueil simultané de 7 enfants et adolescents/es. Le 26 août 1995, le premier usager était admis à Transit. En 1997, la structure déménageait à Belfaux (à 8 km de Fribourg) pour occuper pendant 5 ans une villa individuelle plus à même de répondre aux critères de prise en charge éducative.

En février 2001, le Service de la prévoyance sociale octroyait à la Fondation Transit la reconnaissance cantonale en tant qu’institution spécialisée au sens de la loi du 20 mai 1986 d’aide aux institutions s’occupant de personnes handicapées ou inadaptées.
 
En décembre 2001, la Fondation Transit a acheté un immeuble à Villars-sur-Glâne, où elle a emménagé le 28 mars 2002. Durant l’été, des aménagements complémentaires ont eu lieu pour répondre à la demande du Service de la prévoyance sociale d’augmenter la capacité d’accueil à 10 places, dès le 1er septembre 2002.

Constatant que le nombre de places à disposition reste insuffisant et que de nombreuses demandes n’aboutissent pas, différents projets d'agrandissement ont été déposés depuis 2010. La recherche de terrains ou de locaux nous a fait visiter toutes les communes de la périphérie de Fribourg ainsi qu’un bon nombre d’anciens bâtiments religieux, aucun ne correspondant à nos critères de recherche ou à nos capacités financières. L’opportunité inattendue des Portes de Fribourg a permis à la Fondation Transit de maintenir ses deux services sous un même toit, tout en répondant à leurs exigences contradictoires : proche de la ville pour le foyer, hors de la ville pour l’AEMO.Le projet a été accepté par le Canton et la Confédération au printemps 2016 et les travaux ont duré un peu plus d'une année.

La Fondation a emménagé dans ses nouveaux locaux de Granges-Paccot le 17 décembre 2017. Le deuxième groupe éducatif a été ouvert le 17 septembre 2018. Sur chacun des groupes, Transit dispose dès lors de 8 places d’évaluation et de 2 places d’urgence.

Après un peu plus d’une année de fonctionnement, il apparaît que les nouveaux locaux ont été bien conçus et qu’ils répondent parfaitement à leur mission. L’accessibilité facilitée ainsi que la disposition des locaux renforcent le travail avec les familles, tant pour l’AEMO que pour le foyer, et l’emplacement rassure parents et enfants sur la nature transitoire du placement. Les nouveaux locaux sont spacieux, accueillants et bien équipés.

Si cette localisation singulière a soulevé quelques questions, nous pouvons affirmer qu’elle permet de renforcer notre identité institutionnelle consistant à donner des réponses éducatives rapides et souples, que ce soit par des placements courts ou par un soutien directement dans la famille. Transit la bien nommée est à la croisée des chemins, au centre des districts qu’elle dessert et sa tour noire et blanche, visible de loin, semble enjamber la Sarine pour joindre les deux régions linguistiques du canton.