20-09-2018 02:45:28Accueil Internat AEMO Transit auf deutsch 

Agenda AEMO

Imprimer le texte ci-dessous

 

 

 

 

Le Service AEMO de la fondation Transit a eu l'honneur et le plaisir d'organiser le 4ème congrès de l'APEMO (Groupement des AEMO et pratiques éducatives en milieu ouvert de suisse latine), qui s'est déroulé sur deux journées à l'automne 2014.

funambule 1.jpg

Le programme du congrès est disponible sur le site www.apemo.ch
 

et sous ce lien (programme apemo 2014).

Le service AEMO de la Fondation Transit est membre de l’apemo.ch (groupement des AEMO et pratiques en milieu ouvert de Suisse latine) depuis de nombreuses années. Il y est représenté par deux délégués ainsi qu’au comité.

Le groupement apemo.ch a pour buts de promouvoir les pratiques éducatives en milieu ouvert, de favoriser l’échange sur les pratiques et les nouvelles expériences et de favoriser la formation continue. Le congrès organisé tous les deux ans par l’un des services membres est donc un rendez-vous incontournable pour l’ensemble des professionnels actifs dans le milieu ouvert dans les cantons romands et au Tessin, ainsi que pour leurs partenaires.

Depuis la première édition en 2008 à Neuchâtel, les deux journées de congrès constituent un moment privilégié de formation et d’échange.  C’est également l’occasion renouvelée de se rendre compte que l’AEMO se pratique de manière différente dans les différents cantons, s’inscrit autrement dans le système de protection de l’enfance ou de soutien à la parentalité des cantons respectifs.

Après la participation de différents membres de l’équipe aux congrès de Neuchâtel, Lugano et Delémont, le service AEMO de la Fondation Transit s’est mis à disposition pour l’organisation de la quatrième édition du congrès apemo.ch qui a eu lieu les 4 et 5 septembre 2014 au château de Villars-les Moines.

La thématique de la créativité a été le point de départ des réflexions menées tout au long de l’organisation ; la créativité dont on doit faire preuve dans l’intervention auprès des familles, mais aussi celle dont il faut pouvoir faire preuve pour s’adapter à l’évolution des besoins des familles bénéficiaires en adaptant les prestations. Les deux années de préparation du congrès ont été riches et intensives, impliquant toute l’équipe dans la conception et l’organisation de l’édition fribourgeoise du congrès. Le thème de la « dimension créative du partenariat entre les familles et les intervenants sociaux » a finalement été retenu et nos pratiques définies dans l’intitulé du congrès : sur le fil du lien, des pratiques funambules.

Le travail en milieu ouvert implique en effet de composer avec les familles, les jeunes et les enfants suivis pour les accompagner dans leur lieu de vie naturel, au quotidien et dans une relation de collaboration qui doit d’abord être créée.

Plus de 120 professionnels actifs dans le milieu ouvert ont participé à la première journée réservée aux membres du groupement apemo.ch organisée sous forme d’ateliers qui ont permis de découvrir ou d’approfondir diverses méthodes et outils d’intervention (Marte Meo, outil de mesure de l’alliance thérapeutique, co-éducation, techniques de théâtre et jeux de rôle, sculpture d’échelles et yoga du rire) présentées par des intervenants de la région fribourgeoise et de Suisse romande ainsi que du Québec. Un mini-laboratoire expérimental a également été proposé par une des équipes tessinoises sur le thème de la créativité dans l’éducation et a abouti à un bref film réalisé avec les participants. Un atelier a aussi permis de présenter les outils créatifs et les jeux imaginés pour intervenir dans les familles par des membres de l’équipe du service AEMO de la Fondation Transit.

Les ateliers ont permis d’initier des réflexions et des échanges qui se sont poursuivis de manière informelle lors des repas et de la soirée dans les jardins du château, notamment en marge de l’exposition qui a permis à chacun des services membres du groupement apemo.ch de présenter ses différentes prestations et de rendre compte de la diversité des pratiques en terme d’accès, d’organisation et de durée du suivi.

La seconde journée inaugurée par le mot de bienvenue de la Conseillère d’Etat en charge de la Direction de la santé et des affaires sociales, Mme Anne-Claude Demierre, a réuni près de 200 professionnels issus du milieu ouvert et plus largement du domaine social pour un cycle de quatre conférences.

  • Tania Ogay, Professeure associée au Département des sciences de l’éducation de l’Université de Fribourg a tout d’abord permis d’aborder le thème du partenariat avec les familles dans une perspective de communication interculturelle en présentant la recherche COREL sur la construction de la relation école-familles.
     
  • Emilie Potin, Maître de conférences en sociologie à l’Université de Rennes 2 a ensuite eu l’occasion de présenter ses travaux réalisés en lien avec des équipes AEMO de la région Bretagne sur les ajustements de la relation éducative pour passer d’une décision négociée à un engagement dans la mesure, pour passer d’une logique d’intervention à une logique d’accompagnement.
     
  • Francis Alföldi, Docteur en sciences de l’éducation et consultant en méthode d’évaluation dans la région parisienne, a permis de poursuivre la réflexion sur l’accompagnement en introduisant les concepts d’empowerment puis de centration sur l’enfant pour définir le travail dans ou avec les familles, entre collaboration, participation et adhésion.
     
  • Gilbert Pregno enfin, psychologue et directeur d’un service AEMO au Luxembourg, a proposé une intervention captivante et empreinte d’humanité en prenant le thème à contre-pied, soit en partant de la réalité des familles qui ne demandent rien et pour lesquelles la « non-collaboration » est une solution. Les pistes d’intervention proposées dans cette conférence conclusive ont permis à chacun de remettre la relation et l’engagement au cœur de nos interventions et de remettre de l’espoir là où il semble parfois ne plus en avoir.

 

 Ramon Pythoud, éducateur social, coordinateur du congrès