Oui, un règlement précise les droits et obligations des jeunes admis au foyer, ainsi que les comportements interdits. Les règles établies donnent aussi des repères pour la vie en groupe. Certains droits sont adaptés à l’âge des enfants, comme les sorties individuelles, l’utilisation du natel ou l’heure du coucher. Diverses sanctions peuvent être appliquées en cas de non-respect du règlement.

Le jour de son arrivée, le jeune doit lire et signer le règlement institutionnel pour marquer son acceptation. En cas de non-respect grave de certaines règles (notamment des comportements qui mettent en danger les autres jeunes placés), le placement peut être suspendu par la direction ; le cas échéant, un entretien de réseau, avec le SEJ et les parents, sera organisé afin de décider de la possibilité de poursuivre le placement.