Les raisons qui peuvent amener un placement sont diverses et doivent être appréciées de cas en cas par le service placeur. Transit ne choisit pas quel enfant doit être placé. Le Service de l’enfance et de la jeunesse (SEJ) a mis en place une plateforme d’indication qui évalue les demandes de placement et définit les priorités.

La situation de crise vécue par une famille peut provenir de difficultés chez les parents (par exemple, difficultés à poser un cadre éducatif cohérent et à se faire obéir par son enfant, épuisement ou indisponibilité passagère du parent) ou de problèmes manifestés par l’enfant (comportements problématiques, agressivité, mise en danger de soi ou des autres, etc.).

Les problèmes rencontrés par une famille peuvent être survenus brutalement ou s’être accumulés depuis plusieurs mois. Des tensions relationnelles entre les parents et l’enfant peuvent également rendre nécessaire une prise de distance provisoire.

Dans le cas où le développement de l’enfant paraît menacé (négligence, maltraitance psychologique, violence à l’encontre de l’enfant, etc.) et que les parents ne semblent pas en mesure de collaborer à la mise en place de mesures d’aide appropriées, les autorités de protection de l’enfance peuvent aussi décider d’un placement.